Où trouver des palettes et comment démonter une palette.

La construction en palette devient à la mode, pas pour son esthétisme, mais plutôt, car il s’agit d’utiliser des matériaux de construction gratuits.

Comme je vous l’expliquer dans mon article comment construire une niche pour chien en palette, la recherche et le démontage d’une palette peut prendre du temps si on à pas la bonne méthode.

Les palettes se déclinent en plusieurs variantes en fonction du type d’industrie qui les utilisent.

Cependant dans 80 % des cas c’est la palette Europe que vous allez pouvoir récupérer.

  • Ses dimensions : 1200x800x150 ou 1200x1000x150
  • son poids varie de 15 à 36kg (en fonction de l’épaisseur des planches)
  • son prix oscille entre 14 et 50

Pour connaître les endroits où trouver des palettes facilement, vous allez devoir écumer quelques endroits stratégiques :

  • À l’arrière des magasins dans les zones commerciales.Bien souvent ces palettes sont empilées en attendant que le transporteur les reprenne.Vous pouvez les récupérer sans crainte, les palettes consignées sont elles stockées dans un espace interdit au public.
  • Sur les chantiers de construction (lotissement, zone pavillonnaire en construction).Les palettes que vous allez trouver dans ces zones sont destinées à la destruction, vous pouvez donc vous servir sans crainte.Certaines palettes, celles destinées à transporter les briques notamment sont particulièrement résistantes.Leurs planches peuvent parfois dépasser les 20mm.
  • Sur le bon coin : Beaucoup de personnes décident de récupérer de nombreuses palettes, mais n’ont au final aucune idée de comment les utiliser, vous pouvez bien souvent les récupérer en grande quantité à moindre coût.Les sites de petites annonce en général est un bon endroit où trouver des palettes.

Comment démonter une palette ?

où trouver des palettes

Pour démonter une palette, avec l’habitude , cela ne devrait pas vous prendre plus de 10 minutes.

Par contre au début, c’est plutôt une véritable galère.

En effet, le démontage d’une palette est compliqué, car il faut récupérer les lames de bois sans les casser, et ce n’est pas les multiples clous qui vont vous faciliter la tâche.

L’outillage nécessaire

Pour démonter parfaitement une palette sans casser les lames de bois deux options s’offrent à vous :

  • Pied-de-biche + marteau.Le pied de niche permet de soulever facilement la lame de bois puis d’ôter facilement les clous.
  • Encore plus facile avec le démonte palette : cet outil vous permet de démonter parfaitement vos lames sans marteau et pratiquement sans effort.

La méthode

Voici un petit tutoriel vidéo qui devrait vous aider à comprendre la méthode de démontage :

Vidéo de démontage au pied-de-biche

Vidéo de démontage au démonte palette

Usage non recommandé des palettes de récupération

 

Vous l’avez certainement remarqué, certaines palettes semblent plutôt brutes, notamment celles que l’on trouve dans la construction, car destinées à être détruite.

Ces palettes peuvent être utilisées à toute fin, même du mobilier d’intérieur.

Cependant, certaines palettes, parfois elles ont une couleur distincte mais pas toujours ont été traitées.

Ces palettes destinées à résister au pourrissement sont traitées avec des produits antifongiques, très toxiques si vous l’utilisez par exemple dans un endroit clos.

Si vous avez l’envie de réaliser du mobilier d’intérieur en bois de palette, assurez-vous bien que vos palettes sont brutes, sans traitement.

Ça serait vraiment idiot de tomber gravement malade pour avoir voulu économiser quelques euros sur l’achat de matériaux.

Pour allez plus loin

Maintenant que vous savez où trouver des palettes et que vous savez correctement les démonter il peut être intéressant de voir les possibilités de construction qui s’offrent à vous.

Si vous désirez construire des meubles ou des objets déco pour votre intérieur vous pouvez allez consulter le blog de Béa c’est une blogueuse très douée qui excelle dans le recyclage de palette.

Principe de charpente appliqué à la construction de cabane pour enfant

Le toit

Le toit, soutenu par la charpente, est la partie la plus importante d’une cabane: il forme une séparation entre l’intérieur et l’extérieur et assure une protection contre les précipitations et intempéries.
Il y a très longtemps que l’on construit des toitures.

À l’origine, le grenier sous un toit en pente servait uniquement d’emplacement de stockage.

Pensons au grenier à foin typique d’autrefois, les choses ont changé à mesure que l’homme a opté de plus en plus pour une utilisation rationnelle de l’espace et rendu le grenier habitable.
La technique des charpentes à fermettes en bois provient des bâtiments industriels où les fermes étaient souvent en acier ou en béton.

Les connaissances sur les charpentes à fermettes en bois se sont progressivement affinées pour obtenir des systèmes calculés permettant une utilisation plus économique du bois.

Le mode constructif actuel a de plus en plus recours aux charpentes à fermettes et ce, pour diverses raisons.

 

Les charpentes à fermettes

Les charpentes à fermettes en bois sont généralement fabriquées avec des planches en bois massif mais il existe également des fermes en matériaux composites à base de bois.

Les fermes sont fixées sur un support avec un écartement déterminé. Pour le support, on peut utiliser un hourdis, un mur ou une sablière en bois.

Avant de passer à la fabrication des fermes, il faut déterminer la section en bois et l’écartement.

Afin d’accroître la stabilité de la construction de la ferme, on utilise des treillis triangulaires. La fabrication des fermes peut se faire en atelier ou sur chantier.

Une toiture composée de plusieurs fermettes successives présente plusieurs avantages:

• Sur base du plan de construction et du cahier des charges y afférent, un calcul précis du prix de revient peut être effectué.

• L’écartement régulier des fermettes permet une répartition uniforme des charges sur la structure sous-jacente.

• La méthode de construction permet une pose parfaite tant pour la couverture de toit que pour la finition intérieure.

• La pose de l’isolation entre les arbalétriers est particulièrement facilitée.

• Les charpentes à fermettes se prêtent bien à la préfabrication.

Les fermes peuvent également être fabriquées en usine, on parle alors de fermes préfabriquées.

• La fabrication dans l’atelier rend la désinfection du bois plus facile et la perte de bois minimale.

• Les fermes industrialisées sont composées de planches de section plus petite. Cela permet de réduire les coûts de matériau.

• À l’aide de l’équipement de levage adéquat, les fermes industrialisées peuvent être placées en peu de temps.

 

La charpente traditionnelle.

 

Pour la construction de cabane, bien plus légères, on opte encore souvent pour une charpente traditionnelle.

La charpente traditionnelle est constituée de pannes et de chevrons, étant donné qu’une plus grande travée doit être assurée, le bois de construction doit avoir une section plus grande qu’avec les fermes.

Pour maintenir cette construction abordable, les essences de bois feuillu chères telles que le chêne et le châtaignier sont remplacées par des essences de bois résineux telles que l’épicéa, le pin sylvestre et le douglas.

Surtout quand l’aspect esthétique du grenier est important ce qui est rarement le cas pour une cabane, on laisse le côté intérieur de la charpente apparent.

Le cachet naturel du bois combiné à la mise en œuvre professionnelle de cet élément de construction reçoit la préférence de nombreux maîtres d’ouvrage.

Pour obtenir cet effet, on utilise parfois dans les charpentes traditionnelles des fausses fermes qui ont uniquement une fonction décorative

 

charpente cabane enfant

 

 

Dans le cadre d’une cabane pour enfant.

Vous l’aurez compris, ces principes de charpentes sont avant tout utilisés pour la construction de maison à usage d’habitation.

Dans le cadre de la construction d’une cabane pour enfant le dessin et les section de bois utilisés sont bien moindre que celle d’une maison.

Dans les plans de construction de cabane que nous proposons à la vente nous avons simplifié au maximum la charpente afin de la rendre constructible par des débutants en bricolage.

Les charges subis par une cabane pour enfant ou d’une cabane de jardin sont bien moindre que celle exercés sur une habitation, le dimensionnement doit bien entendu être adaptés.

 

construire une cabane

Construire une cabane est à la portée de nombreux bricoleurs, il convient par contre de connaître quelques fondamentaux.

Les règles de sécurités élémentaires.

Comme vous l’imaginez bien une cabane devra subir pendant de longues années les intempéries, mais également la fougue de vos chères têtes blondes.

Quand les enfants jouent, la dernière chose qui leur passent par la tête est de prendre soins de leurs jouets.

C’est pourquoi une cabane pour enfant doit être particulièrement robuste et bien conçue pour rester en bon état au fil des années.

Les portes qui claquent, le petit dernier qui aime se suspendre à la structure du plancher, voilà autant de situations qui à terme peuvent nuire à la solidité de votre cabane et même déboucher sur un véritable accident.

la sécurité

Construire une cabane n’est donc pas une chose anodine, nous allons évoquer au cours de cet article les points essentiels à ne pas négliger pour que votre construction soit pratique à l’utilisation et surtout durable dans le temps.

Un emplacement à choisir avec soins.

Il parait évident que la sélection de l’emplacement de votre future construction et un critère essentiel à prendre en compte avant de construire une cabane.

Tout d’abord, vous décidez de construire une cabane mais vos enfants sont encore en bas age?

Il convient dans ce cas de rapprocher la cabane au maximum de votre habitation de façon à toujours avoir un contact visuel avec vos enfants.

Évitez tout d’abord les terrains en pente, le ruissellement des eaux de pluie pourrait à terme fragiliser la structure.

Si votre terrain ne comporte aucune zone plate, envisagez dans ce cas la construction d’une cabane sur pilotis, sécurisez là au maximum avec des gardes corps et un petit escalier.

Évitez également de construire une cabane sous un vieil arbre, ça tombe sous le sens mais un arbre peu très bien perdre une grosse branche ou bien même être complètement déraciner à la suite d’une tempête et détruire complètement votre cabane.

Je n’ose imaginer les conséquences si la cabane était occupée au moment de la chute.

Il va de soit que les terrains trop meubles sont à proscrire définitivement, votre construction ne tiendrait dans ce cas pas plus de 12 mois.

Prévoyez au minimum un mètre de circulation libre tout autour de la cabane, si vous êtes trop près de la végétation, votre cabane va commencer par verdir puis rapidement se détériorer.

Il faut également veiller à ce qu’aucun élément ne puisse blesser vos enfants en cas de chute.

Par exemple, éviter de placer de grosses pierres en bas de l’escalier pour servir de seuil, la totalité de la zone de jeux doit rester souple, mais si celle-ci aura tendance à devenir boueuse lors des jours de pluie.

Veillez également à protéger les piquets de clôtures aux extrémités trop saillantes, recouvrez-les de capuchon ou remplacez-les par des piquets en bois de plus gros diamètre.

D’autre part, un des facteurs essentiels si ce n’est le plus important est l’implantation de votre cabane en fonction des conditions climatiques.

Vous l’imaginez bien, il est toujours préférable d’orienter sa cabane vers le sud de façon à profiter au maximum du soleil.

Dans le même ordre d’idée, essayer de placer votre cabane à l’abri des vents dominants.

Les attaques répétées du vent sur un côté sensible de vote cabane pourraient à terme nuire à sa solidité.

Il est parfois bon justement de planter quelques arbustes tout autour de la cabane, ceux-ci les protégeront du vent et apportera un côté esthétique indéniable.

Vos enfants ne resteront pas petits.

Avant de construire une cabane pour vos enfants il est bon de garder à l’esprit que vos chérubins grandiront, mais que dans bien des cas la cabane restera leurs lieux de jeux et de confidence favoris.

Leurs activités vont évoluer au cours de leur vie, il est donc logique que leur cabane soit adaptée à tous les âges sous peine d’être délaissée comme un vieux jouet as-been.

Prévoyez pour cela une hauteur sous plafond suffisante, des hauteurs de portes correctes et des gardes corps pas trop petits sinon ils serviront vite de repose-pied.

 

construire une cabane 1

L’espace intérieur doit également être conséquent, il arrive très souvent qu’un enfant ou même un parent d’ailleurs décide d’y placer un lit pour de future sieste au cours de l’été.

Un lit standard doit donc tenir dans la cabane sans entraver la bonne circulation.

De même, en période hivernale la cabane sert bien souvent de lieux de stockage pour les vélos ou autres jeux extérieurs, il y a finalement toujours quelque chose à y mettre.

Une cabane n’est jamais trop grande vous allez vite vous en rendre compte, toutefois pour éviter les tracasseries administratives la majorité des cabanes n’excéde pas 20 mètres carrés, car il faut dans ce cas un permis de construire.

Autre point essentiel qu’il convient de prévoir bien avant la construction est la mise à disposition dans la cabane d’une prise d’électricité.

À l’adolescence les jeux évoluent et les jouets aussi, une prise électrique sera par conséquent fort utile à vos enfants et même aux parents pour brancher une télévision, recharger son smartphone ou sa console portable.

Ce point d’électricité pourra également servir pour l’éclairage, un éclairage discret en façade de votre cabane saura apporter un charme particulier à la tombée du soir.

Il pourra servir également aux parents pour brancher divers outils ou autres appareils ménagers.

Toute bonne construction commence par un bon plan.

Cela peut paraître évident, mais certaines personnes décident de construire une cabane à l’aveuglette sans réflexion préalable, sans plan, inutile de vous dire qu’ils vont droit dans le mur.

Ne serait-ce que pour vérifier la faisabilité d’un projet, il convient d’aller sur le terrain et d’en faire l’implantation.

plan implantation cabane

Vous vous rendrez compte dans ce cas de sa faisabilité ou non, si la circulation autour de la cabane est bonne, si aucun obstacle ne vient entraver la zone de jeux.

Un plan est déjà indispensable à cette étape préalable, alors imaginer construire une cabane sans plan c’est tout bonnement impossible.

Un plan de construction vous servira de fil conducteur de l’achat des matériaux , grâce à la liste de matériaux, jusqu’aux finitions.

Pour élaborer des plans corrects et évitez les erreurs de structures il est préférable de faire appel à un professionnel qui saura vous guider et établir avec vous la cabane de vos rêves.

Si vous désirez construire une cabane immédiatement et commencer sans tarder vous pouvez télécharger nos plans de cabanes pour enfant ici.

Ces plans ont été établis par des professionnels, avec un souci de simplicité de façon à être compréhensible par les plus débutants d’entre vous.

Ces plans comprennent, la liste des matériaux, les plans de découpe, les plans d’assemblages avec plusieurs vues 3D pour en facilité la compréhension.

Vous désirez construire une cabane dans les arbres où vous avez déjà réalisé un croquis que vous voulez concrétiser par des plans de constructions, nous restons à votre disposition pour répondre à vos questions ou pour vous proposez une offre de plans personnalisés.

 

[maxbutton name=”cabane enfant”]

Une bonne finition est indispensable.

Construire une cabane n’est finalement pas une chose très compliquée à réaliser.

En revanche construire une cabane avec des finitions impeccables demande beaucoup de patience et d’attention, ces finitions sont indispensables pour la durée de vie de votre cabane, mais également pour la sécurité de ses occupants.

Un ponçage mal réalisé et c’est à coup sûr des échardes qui viendront se loger dans le doigt de votre enfant.

Il n’en faut pas plus pour décourager vos enfants d’allez jouer dans cette cabane.

Veillez donc à poncer intégralement votre cabane, les arrêtes comme les zones planes.

 

finition cabane bois

 

Les têtes de vis ne doivent en aucun cas dépasser du bois, de même que les têtes de clous qui doivent être frappées au maximum.

Aucun jeu ne doit être apparent entre chaque planche, tout doit être ajusté parfaitement pour éviter les coincements de doigts et autre désagrément.

L’étanchéité est également un point à contrôler régulièrement, vérifier qu’aucune infiltration d’eau ne vient tacher vos murs, une fuite d’étanchéité peut en quelques semaines causer des dégâts irrémédiables à votre cabane.

Fenêtre et autres ouvertures doivent également être réalisées avec minutie, un joint silicone viendra parfaire l’étanchéité au besoin.

Les finitions concernent également les produits à utiliser pour protéger le bois, nous avons rédigé un article qui vous conseille justement sur les types de bois à privilégier et les finitions qu’il est préférable d’adopter.

Pour traiter l’intérieur de votre cabane, il est par exemple préférable d’utiliser de l’huile de lin légèrement dilué.

L’huile de lin est relativement bon marché, mais en plus elle ne dégage aucun composé chimique néfaste à la santé, ce qui n’est pas le cas de la majorité des produits vendus pour traiter le bois.

Évitez par-dessus tout le carbonyle ou autre recette de grand-mère à base d’huile de vidange, le bois est certes trés protégé avec ces produits mais leur toxicité est extrême, évitez-les à tout prix!

Vous l’aurez compris avant de construire une cabane beaucoup de points méritent de s’y attarder afin d’éviter les mésaventures.

De la sélection de l’emplacement aux finitions, chaque étape joue un rôle primordial pour que vos enfants puissent jouer en toute sécurité et ce pendant de très nombreuses années.

[maxbutton name=”cabane enfant”]

La protection des bois d’extérieur

Un des points essentiels à la durabilité de votre cabane est bien sûr la protection que vous allez appliquer sur votre bois.

Comme évoqués dans cet article sur les bois les plus adaptés aux constructions extérieures, certains types de bois peuvent très bien se passer de protection comme le robinier par exemple, naturellement imputrescible.

Bien entendu ce n’est pas le cas des autres bois, le pin en particulier doit être entretenu très régulièrement d’autant plus s’il est exposé plein nord.

Le bois que l’on place à l’extérieur va se retrouver confronté à deux ennemis principaux:

 

La lumière: Les ultra-violets vont en quelque sorte brûler le bois et lui faire perdre sa couleur naturelle jusqu’à le griser.

Le stade ultime de ce processus va provoquer des crevasses et se faire fendiller le bois, rien de bien méchant niveau structurel, mais assez inesthétique il faut bien le dire.

 

Le deuxième ennemi du bois vous l’aurez deviné est l’humidité, beaucoup problématique que le soleil car en plus de faire gonfler le bois elle va mettre en place un terrain propice aux champignons.

Si l’eau de pluie ne s’écoule pas ou ne s’évapore pas rapidement, elle va tout simplement s’infiltrer dans le bois par capillarité et fera augmenter son taux d’humidité.

Apparaîtront alors les champignons lignivore précurseur de la pourriture qui attireront à leur tour les insectes xylophages.

Inutile de vous dire qu’arrivée à se stade votre cabane en bois aura la solidité d’un construction en carton mouillé, il convient donc au préalable de prendre les dispositions nécessaires.

 

traitement bois

 

Traitement à l’huile de lin.

Très bon marché l’huile de lin additionné d’un peu d’essence de térébenthine forme une solution hydrofuge excellente pour votre bois.

Son coût vraiment très bas en fait une des protections les plus utilisées en France depuis des centaines d’années.

 

Le saturateur.

Comme son nom l’indique, le saturateur va s’imprégner en profondeur dans le bois pour lui conférer une résistance accrue à l’humidité.

Un peu plus onéreux que l’huile de lin il est cependant bien plus efficace sur les bois horizontaux.

Le bois garde sa couleur d’origine sans effet de brillance.

 

Les lasures.

Les lasures microporeuses permettent au bois de « respirer », certains composés fongicides et insecticides sont inclus dans sa composition ce qui les rendent idéales en traitement préventif.

Leur prix parfois prohibitif peut parfois rebuter et leur efficacité n’est pas forcement supérieur à un traitement à l’huile de lin.

 

Mon conseil: Optez pour un traitement à l’huile de lin dilué avec de l’essence de térébenthine, appliquez autant de couches que nécessaire jusqu’à saturation complète du bois.

En moyenne 3 à 4 couches sont nécessaires à répartir sur 2 jours par temps chaud et sec de préférence.

Terminez par une couche d’huile de lin pure et votre bois sera ainsi protégé pour minimum 12 mois.

Les meilleurs types de bois pour construire votre cabane

La sélection du bon type de bois est primordiale quand on décide de construire une cabane.

Le choix est vaste, du sapin relativement bon marché au robinier largement plus onéreux, il y en a pour tous les gouts et pour tous les budgets.

Commençons tout d’abord par évoquer les bois les plus utilisés dans la construction de cabane, leurs qualités et leurs éventuels défauts.

 

bois scierie

 

Le Sapin: le sapin est un résineux extrêmement noueux, il est très bon marché, mais relativement peu résistant dans le temps.

Il faut donc l’entretenir régulièrement , tous les 2 ans, pour qu’il garde un bel aspect.

Tout comme le pin que l’on évoquera juste après le sapin à tendance à se griser avec les années, ce qui esthétiquement parlant n’est pas forcement un défaut.

 

Le pin: Bois trés facile à travailler car très tendre, il reprend beaucoup de caractéristiques du sapin ainsi que son agréable odeur de résine.

Il peut être sensible aux parasites aux fils des années c’est pourquoi un entretien régulier est recommandé.

 

Le peuplier: le peuplier est un bois trés léger et trés facile à travailler.

Il a la faculté de ne pas s’éclater avec les années, mais en revanche il est très sensible aux attaques de champignons.

Facile à travailler vous serez charmés par son odeur vous rappelant celle des allumettes, un excellent bois que l’on peut trouver à bon prix.

 

Le Robinier: À mes yeux il est la Rolls-Royce du bois, il fut d’ailleurs à l’époque le bois le plus utilisé dans la construction avant l’arrivée du fer et du béton, voyons en détail ses qualités.

Le robinier est un des seuls bois au monde, avec le tek, qui soit naturellement imputrescible.

D’ailleurs, vous pouvez l’enfouir sous terre pendant plusieurs années il en ressortira intact, il peut résister de 300 à 500 ans immergé c’est vous dire sa résistance.

En extérieur le robinier a une durée de vie d’environ 60ans, sans traitement, sans entretien et ce même sous les latitudes où le climat est extrême.

Sous abris en milieu sec il peut résister 1000 ans (source Université hongroise de Sopron)

Le robinier a une fibre très stable, de par son absence de résine il produit très peu d’échardes et garanti un haut niveau de sécurité.

C’est d’ailleurs un des seuls bois qui répond aux exigences de sécurités incendie des établissements qui reçoivent du public.

Comme je vous l’ai dit, le robinier est mon bois préféré et le restera longtemps.

 

Le chêne: Première essence de bois nationale, le chêne a énormément de qualité qui font de lui un bois à recommander pour la construction de cabane.

Sa solidité légendaire fait de lui le bois le plus utilisé dans la construction de charpente monumentale traditionnelle.

Le chêne est un bois très dense, ce qui lui confère également un pouvoir isolant très intéressant.

Il résiste également très bien aux incendies et il peut résister plusieurs centaines d’années aux intempéries même sans traitement.

Son coût est bien évidement bien supérieur à celui du pin, mais si l’on désire construire une cabane qui est censée résister plusieurs dizaines d’années, le chois d’un bois dense et résistant comme le chêne devient une évidence.

Vous l’aurez compris, la nature nous met à disposition des bois bien différents qu’il convient de sélectionner en fonction de notre usage.

Pour la construction d’une cabane pour enfant, je vous conseille d’utiliser du pin.

Vos enfants passeront à l’âge adulte rapidement, il semble dans ce cas inutile d’acheter un bois trés résistant mais assez cher comme le robinier, pour construire une cabane qui sera de toute façon démontée dans 15 ans.

Pour la construction d’une cabane vouée à durer dans le temps je vous conseille vivement le robinier ou le chêne, le coût est un peu supérieur au pin ou au sapin mais leur durée de vie et leur faible entretien n’ont pas d’égal.

Vous souhaitez dès maintenant construire une cabane pour vos enfants?

Vous pouvez télécharger immédiatement des plans ici: